C’était Mikky, pour Otak’TV !

Récent membre de la Yuai, Matthias enchaîne les projets sur le web. Au menu : de la culture japonaise otaku, drama, manga, anime, jeux vidéos, J-pop et compagnie. Aujourd’hui, il nous présente sa nouvelle émission : Otak’TV !

Otak’TV, épisode n°0.
Objectif : présenter au public les dernières sorties en matière de japanimation, drama, anime, manga, musique, etc… :

Choko : Matthias, qui es-tu IRL [in real life] ?

Matthias : j’ai 20 ans et je vis à Paris depuis maintenant un an et demi. Avant ça, j’habitais en Bretagne. Eh oui, mon cœur est pur beurre salé ! Plus jeune, je faisais des études de vente, mais j’ai finalement décidé de tout arrêter pour intégrer une école de japonais à Paris (la AAA). Je désirais surtout entretenir de vrais échanges avec des japonais, et me rapprocher de mon rêve : devenir professeur de français au Japon. D’ailleurs, je cherche actuellement un emploi afin de rassembler assez d’argent pour entrer dans une école internationale au Japon.

C : Depuis combien de temps es-tu passionné par la culture japonaise ?

M : Depuis l’âge de 5 ans environ. Tout a commencé avec les anime diffusés au Club Dorothée… Puis ont suivis les mangas, jeux vidéos, dramas et J-pop. J’en suis venu naturellement à apprendre la langue. Pendant presque 6 ans, j’ai étudié seul le japonais, en m’aidant des drama et anime pour enrichir mon vocabulaire et obtenir un accent correct.

A noter que j’ai commencé à pratiquer le Kendo depuis l’âge de 14 ans, jusqu’à aujourd’hui. J’ai fait des compétitions internationales, et j’ai réussi à grimper jusqu’au 2e Dan.

Je n’ai encore jamais eu l’occasion de m’envoler ver le Japon, les billets d’avion étant très chers et mes parents un peu trop protecteurs… Mais j’espère commencer à économiser pour enfin découvrir ce pays qui rassemble toutes mes passions !

C : parle-nous maintenant de ta nouvelle émission : Otak’TV !

M : tout est parti d’un groupe d’amis : Lily, Luc, Aki, Germain, et moi-même. Nous sommes tous passionnés par la culture otaku (japanimation, drama, manga, comics, jpop, jeux vidéos) et nous avons décidé de créer un petit groupe de production nommé « The Geek Project ». A partir de cette base, nous avons créé plusieurs petites séries comme « les Chroniques de Nozman », « Super Noé », « Anku Deathtiny », etc… Toutes peuvent se retrouver sur la page facebook de notre groupe : http://www.facebook.com/pages/The-Geek-Project/139397896082080.

L’émission Otak’TV en elle-même est née d’un intérêt commun pour diverses webséries du genre « Joueur du Grenier », « DeStorm », « MysteryGuitarMan« , « NigaHiga« , etc… Ces vidéos nous ont beaucoup inspiré et motivé à créer un projet similaire, afin de partager avec les internautes notre passion pour la culture japonaise.

Ensuite, je tiens à préciser que nous ne sommes que des amateurs, et que nos projets ne sont qu’à leur début… et demandent juste un peu de temps pour être développés !

C : Peux-tu nous présenter ta co-présentatrice ?

M : je préfère la laisser se présenter elle-même :

Lily : bonjour, moi c’est Lydia, Lily pour les intimes. Matthias (Mikky de son surnom) est mon meilleur ami. Nous nous connaissons depuis 3 ans et demi. Je l’ai connu à la Japan expo grâce à une amie d’enfance.

J’ai 19 ans, je suis née à Paris et j’ai des origines cambodgiennes, chinoises et japonaises. Je fais des études de commerce. Mon rêve serait d’intégrer une entreprise de jeux vidéos comme Ubisoft, ou bien une maison d’édition. Je suis passionnée par le Japon, les mangas, la japanimation et les jeux vidéos : c’est aussi pour ça que je fais partie du Geek Project, et que je présente Otak TV aux côtés de Mikky !

C : Avec quelle régularité penses-tu pouvoir diffuser chaque épisode d’otak’TV ?

M : Pour le moment, n’ayant aucune expérience dans ce domaine, mes amis et moi avons préféré ne pas fixer de régularité. Mais avec le temps, nous espérons mettre en ligne nos vidéos assez rapidement, de façon hebdomadaire ou mensuelle. Encore une fois je précise que nous ne pouvons pas nous engager tout de suite, faute de temps et d’organisation.

C : Avez-vous rencontré des difficultés particulières pour réaliser cette première vidéo ?

M : énormément ! Dans un premier temps, nous n’étions pas du tout à l’aise à la caméra… D’où la longueur du bêtisier final… De plus, nous n’étions que trois pour réaliser cette vidéo, et seulement l’un d’entre nous possédait les connaissances nécessaires en matière de montage vidéo. La réalisation entière nous a pris environ 3 jours, mais nous nous sommes beaucoup amusés !

C : Pourrais-tu nous redonner ton top 5 ?

M : bien sûr ! En Drama, j’ai cité : Kisarazu Cat’s Eye, IWGP (Ikebukuro West Gate Park), – Byakuyakkou, Hachimitsu to kuroba (Honey&Clover) et Rookies

En Animé : Tsubasa Reservoir Chronicles, Soul eater, Kanon 2006, Clannad

En Manga : Ubel Blatt, Tsubasa Reservoir Chronicles, xxxHolic, Suzuka, Dragonball.

Et en J-Music : Yui, Utada Hikaru, Nujabes, One OK Rock, Ajikan (Asian Kung-Fu Generation)

C : Depuis combien de temps fais-tu partie de la yuai association ?

M : depuis novembre 2010. J’y suis très actif ces temps-ci, puisque j’ai beaucoup de temps libre. Je participe surtout aux cours de langue et aux échanges linguistiques et culturels. J’espère d’ailleurs pouvoir être utile lors du projet Web-série !

Ce que j’apprécie le plus au sein de l’association, c’est l’ambiance très chaleureuse qui en émane. Les membres sont gentils, ouverts et surtout passionnés.
D’autre part, j’ai vraiment adoré pouvoir rencontrer des Japonais. Mon niveau a vraiment explosé d’un coup et j’ai l’impression de réaliser une partie de mon rêve. Je suis totalement subjugué de voir qu’aujourd’hui, il m’arrive de parler plus japonais que français.

En un mot, j’adore la YUAI. Mes rêves et mes passions se concrétisent petit à petit grâce à elle.

C : Quelque chose à ajouter ?

M : Otak’TV est pour le moment une chaîne Youtube, et il y a évidemment possibilité de s’abonner à celle-ci. Les Web-spectateurs pourront ainsi nous suivre tout au long de notre « aventure » et découvrir nos vidéos. Donc abonnez-vous !
Notre objectif n’est pas de faire un Buzz dans le domaine Japanimation, puisque nous savons que beaucoup de chaînes similaires existent. Cependant, nous avons tout de même essayé de faire dans l’originalité, en regroupant un maximum de styles différents dans notre émission.

Toute l’équipe de The Geek Project et moi même tenons à remercier tous les Web-spectateurs pour les encouragements que nous avons reçus (que ce soit pour OtakTV, mais aussi pour les autres projets).

C’était Lily !
– C’était Mikky !

 » Pour OtakTV !  »

Publicités

Webserie, enfin du concret !


Au cours d’une réunion top-secrète tenue hier au soir, plusieurs décisions ont été prises concernant la réalisation de webseries par la Yuai association. En exclusivité pour vous, des extraits de ce qui s’est dit au cours de cette longue discussion… Ainsi qu’un contact, si la mission vous intéresse et que vous souhaitez participer !

Une réunion confidentielle ? Pourquoi confidentielle, alors qu’elle était annoncée partout ? Parce que nous n’étions que 4, pardi ! Enfin 4,5, car l’un des membres a du s’éclipser rapidement des débats.
Du coup, très peu de personnes savent ce qui s’est dit entre les 4 murs de chez la présidente de l’association ! Mais rassurez-vous, j’ai pris suffisamment de notes pour vous donner un bon aperçu de cette obscure réunion.

Procédons par ordre chronologique, avec quelques extraits rapides. Par souci de confidentialité, nous nommerons les participants à cette réunion par leur initiale : L. (la présidente), T. (le cinéaste), C. (l’acteur), D. (la dessinatrice), A. (une squatteuse).

16h20 : L. lance un appel désespéré sur le forum, pour savoir où sont ses collaborateurs.
16h30 : L’une des retardataires arrive enfin. Ne reste que D.
——————————————————————-

17h : le débat commence. T. lance les hostilités :

T. – Je verrais bien des petites histoires humoristiques, sans forcément de fil conducteur. L’idée serait de montrer qu’on est une assoc sympa, qui sait s’amuser.

L. – Ok, on retient ton idée, mais j’aimerais bien à côté faire des vidéos vraiment destinées à apporter une aide aux japonais. Des vidéos qui les aident avec la langue française, avec des particularités culturelles ou sociales, ou avec des formalités administratives…

A. – On pourrait peut-être mélanger les deux ? Des vidéos humoristiques, qui illustrent certaines particularités (culturelles ou sociales) françaises.

T. – Non, je pensais vraiment rester dans la fiction. Des petites histoires sans réel objectif.
——————————————————————-
17h30 : D. arrive enfin sur les lieux. Le débat peut sérieusement commencer.

L. – Donc D., nous sommes partis sur l’idée de deux types de vidéos….

D. – Oui, moi je voyais surtout des vidéos centrées sur la langue française… D’ailleurs, j’ai plein d’idées ! Genre un japonais de base, sans emploi, qui vivote quoi…

L. – Oulà, je sens déjà que ça va se bousculer du côté des japonais pour jouer ce rôle ! Hum.

D. – Et donc il y aurait un français qui viendrait lui proposer de venir en France pour se faire passer pour quelqu’un (un patron) censé parler bien français. Alors qu’en fait, il ne parle pas du tout la langue !

T. – Non, c’est un peu trop rébarbatif je trouve…

L. – Et puis c’est quelque chose d’un peu illégal, vaut mieux éviter…

A. – Et pourquoi ce ne serait pas l’histoire d’un japonais qui vient séjourner quelques mois chez un ami français… et qui tombe fou amoureux d’une de ses amies françaises… et qui va tout faire pour apprendre la langue, afin de la séduire ??

T. (le rabat-joie) – Noooon, pas çaaa ! C’est une des idées les plus bateau qui existe dans les séries et au cinéma… ! Beaucoup trop classique… Il faut quelque chose de plus original… Pourquoi pas un goujat qui vient en France juste pour séduire et coucher avec des françaises ?? Mais il se prendrait des râteaux, à cause de la différence de culture… Et il ne comprendrait pas pourquoi… Ce serait le meilleur host du Japon, et en France, il serait confronté à plein de problèmes culturels et sociaux qu’il lui faudra apprendre à surmonter !

All. – Ah ouais, c’est sympa ça comme histoire !

A. – Ouais, mais… C’est pas vraiment la personnalité d’un japonais de faire ça… Si ?

D. – Oui, c’est plutôt un truc de français, ça…
——————————————————————-
18h sonne au clocher…

T. (mu par une inspiration soudaine) – Eh ! Et pourquoi pas un otomen ?? Un otomen qui fuit le Japon pour la France, afin de pouvoir vivre pleinement son « otomanie » !

D. – C’est quoi un otomen ?

A. – Un gars un peu efféminé… Dans le sens où il aime les choses sucrées, la couture, la cuisine… Au Japon, c’est mal vu.

L. – Il pourrait venir en France pour être pâtissier ? Et il essaierait de dissimuler son secret et de tout faire pour avoir l’air viril…

A. – Et là, quelqu’un finirait par découvrir son secret. Le voir faire la cuisine ou la vaisselle… Et là, c’est le drame ! Il s’imagine devoir à nouveau quitter le pays pour tout recommencer à zéro, parce que sa réputation est fichue…

L. – Alors qu’en fait, il deviendrait LE mec à marier ! Toutes les filles se mettraient à lui courir après, sans qu’il comprenne pourquoi… Par contre, faudrait commencer la scène directement en France.

T. – On pourrait expliquer sa situation au Japon par un défilement de dessins, et une voix off qui raconte… Avec une musique bien dramatique.

A. – Et un dialogue un peu niais par-dessus, pour faire contraste. Et des dessins dans le genre « dessin pour enfant » ?

D. – Et il faudrait insister sur la linguistique dans chaque épisode. Et à la fin, on ferait un récapitulatif des points de grammaire ou d’orthographe… Sur le vocabulaire aussi.

A. – Ce serait mieux de faire deux vidéos dans ce cas. Pour chaque épisode. Une version A, avec seulement le sketch. Et une version B, avec la leçon.

L. – Ouais, c’est pas mal comme ça ! Tout le monde est ok pour ça ?

All. – Ca roule.
——————————————————————-
19h !

T. – Et pour mon projet, on pourrait détourner certains dialogues du livre minna no nihongo ? En l’adaptant à la culture française, de façon humoristique… Pour souligner les différences de culture.

L. – Ah ouais, super idée !

D. – Et un sketch sur le fromage qui pue ?? « plus ça pue, plus c’est bon »… Ou sur le fait que les vins c’est de l’arnaque ?

All. – Oui, pourquoi pas.

T. – Ou un sketch de présentation de l’assoc… On verrait dans un café deux français qui discutent : « C’est dommage qu’à Paris, les associations ne collaborent pas, à cause de la concurrence… Tiens encore un exemple dehors. » Et on verrait par la fenêtre plein de représentants d’associations qui poursuivent des japonais avec leur carte de visite.
 » Et après on verrait des japonais qui discutent. Ils ont leurs vêtements déchirés, une trace de chaussure sur la joue, une carte de visite restée collée sur le front, et l’un deux dirait « tiens, toi aussi tu t’es fait agressé par une association ?  » Pour expliquer pourquoi les japonais restent souvent entre eux…

L. – Alors qu’en fait, c’est juste qu’ils sont timides…

T. – Sinon on pourrait juste faire un clip, au début. Avec tous les membres de l’assoc qui chanteraient… Chacun un passage à son tour…

A. (bien connue pour sa haine du karaoke) – Oui, ou… en playback, c’est bien aussi…

L. – Mais si, mais si, tout le monde chantera !


——————————————————————-

Pour résumer, nous avons besoin de l’aide soit des membres de la Yuai, soit de personnes extérieures pour deux projets :

– Une websérie à propos d’un otomen qui vient en France pour devenir pâtissier. Et qui découvre que ses talents pour la cuisine, la couture et compagnie font des émules… Il apprend à s’insérer, à parler français, et découvre la culture du pays. (+ une autre version, « leçon », qui explique un point de français vu dans chaque épisode)

– Des sketchs comiques, fictionnels, aux thèmes divers. Pas de fil conducteur. Juste pour le fun. Un clip avec les membres de l’asso, pour commencer.

Pour réaliser ces webséries, nous cherchons du monde pour nous aider (plusieurs personnes par catégorie, professionnels ou amateurs) :

– Dessinateurs
– Personnes pour prêter leur appartement
– Personnes possédant des (grandes) caméras
– Scénaristes
– Traducteurs, prof de français et de japonais
– Comédiens, figurants
– Gérant son
– Cameramen
– Personnes pour prêter du matériel/accessoires en fonction du scénario
– Personnes pour prêter du décor de cuisine/d’école de cuisine
– Maquilleurs.

Toutes les personnes intéressées peuvent se manifester en écrivant un petit mail à cette adresse : layuaiassociation@gmail.com

N’hésitez pas, nous avons VRAIMENT besoin de beaucoup de participants ! Et si vous avez juste une ou deux idées, proposez-les en commentaire.

Thomas, le cinéaste!

A 21 ans, et toutes ses dents, Thomas participe à la vie de l’association de différentes manières : en tant que professeur de japonais, aide administrative et soutien moral. Pour vous, il lève le voile et vous révèle qui se cache derrière ses lunettes !

Choko : pourrais-tu nous dire en quelques mots ce que tu fais dans la vie ?

Thomas : je suis étudiant dans une école de cinéma, l’ESEC. Avant ça, j’étais dans une école d’ingénieur informatique. Mais comme je ne supportais plus l’ambiance geek 24h/24, j’ai choisi de quitter cet établissement… pour me diriger vers le cinéma, après un coup de pile ou face !

C : comment as-tu connu la Yuai Association ?

T : Au début, je faisais partie d’une autre association franco-japonaise, appelée Wafutsu. C’est au cours d’un pique-nique mêlant cette organisation à la Yuai que j’ai rencontré JC, l’un de ses membres. A partir de là, j’ai mené mon investigation… et j’ai fini par rejoindre l’équipe ! La convivialité et l’organisation dont elle fait preuve m’a séduit. Les gens y sont sympathiques, mais surtout, ils prennent leur rôle au sérieux, ce qui me donne vraiment envie d’aider à mon tour.

C : Quelles sont tes activités, au sein de la Yuai Association ?

T : Je suis actuellement professeur de japonais pour les débutants, un cours qui a lieu tous les mardi soir. Je fais également partie du « pôle intégration », destiné à aider les japonais dans leurs tâches administratives (allocations, recherche de logement), et à les soutenir en cas de coup de blues…
Autrement, je viens suivre les cours de japonais pour débutants avancés le lundi soir, pour me perfectionner.
J’apprécie également beaucoup les divers échanges culturels organisés par la Yuai, que ce soit au travers d’activités artistiques, sportives… ou autour d’un repas !

C : Aurais-tu des idées de sortie ou d’amélioration, concernant l’association ?

T : J’aimerais vraiment qu’on puisse développer les web-séries franco-japonaises. Le projet est lancé, mais il faudrait vraiment qu’on prévoie une réunion prochainement. Ah oui, j’aimerais faire passer un message, concernant les cours :
Il y a aussi un cours de français pour les japonais, le lundi soir, alors n’hésitez pas à venir !

Attention… On tourne !

Un tableau noir ou blanc… Une craie ou un feutre qui crisse sur sa surface… Un professeur frustré qui passe sa mauvaise humeur sur ses élèves… Des chaises en bois et fer forgé, véritables instruments de torture pour l’arrière-train. L’angoisse permanente d’une interro-surprise…
Pas étonnant que dans l’inconscient collectif Langues Etrangères = Pire cauchemar sur terre !

Mais alors, comment rendre l’apprentissage des langues étrangères attractif ?

La vidéo !! Ca ne demande pas beaucoup d’efforts, et c’est tellement plus ludique qu’un livre… Agrémentée avec un peu d’humour, rien de tel pour ancrer quelques mots étrangers dans nos cerveaux paresseux.

Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que, comme certains d’entre vous le savent déjà, la Yuai Association ambitionne de créer quelques vidéos dans ce goût là, destinées à un public japonais apprenant le français, et aux français souhaitant apprendre le japonais.

A tous ceux qui se sentent l’âme créatrice ou qui aimeraient jouer les acteurs en herbe : l’association RECHERCHE DES VOLONTAIRES pour la réalisation de ses webséries, que ce soit pour la création, le scénario, le matériel, la traduction, le sous titrage, les acteurs etc… Le réunion d’information est prévue le samedi 13 novembre de 14h00 à 16h00 (s’inscrire sur le forum, ICI. A noter que participer à la réunion n’engage à rien…)
————————————————————————————–

Pour vous donner une petite idée de ce que ça pourrait donner, voici quelques exemples existant déjà sur la toile.

POUR APPRENDRE LE JAPONAIS

– Commençons par ma préférée…C’est vieillot, ça sent les années disco et les vieux vêtements que plus personne n’oserait porter aujourd’hui (sans parler des coupes de cheveux), mais c’est tellement crétin, et tellement efficace en même temps, que je suis devenue accroc.
Je vous mets l’épisode que je préfère (notamment le passage de 0:37 à 2:07 minutes)


————————————————————————————–
– C’est très court… Mais amusant. Idéal pour apprendre quelques expressions prêtes à l’emploi (arigatô gozaimasu, sumimasen…)


————————————————————————————–
– Une vidéo sur les bonnes mœurs… Ou comment se comporter en allant dans un restaurant de sushi ! Intégralement en japonais, sous-titré en anglais.… Une pointe d’absurdité, mais aussi une excellente démonstration de l’aspect extrêmement codifié des relations sociales au Japon…


————————————————————————————–
– Ensuite, la très célèbre Hiroko avec japanesepod101. Simple, efficace, pas prise de tête… Mais payant, pour avoir les leçons avancées (http://www.japanesepod101.com/ ) Peut aussi être téléchargeable sur téléphone mobile.


————————————————————————————–
– Enfin, même si je trouve la présentatrice plutôt désagréable (sa voix grinçante me hérisse), voici quelques séries de vidéos dans le même genre (et gratuites) :


————————————————————————————–

POUR APPRENDRE LE FRANÇAIS (dialogues en anglais)

– J’ai cherché longtemps, mais j’ai fini par dégoter cette vidéo assez improbable… (mais à voir absolument). En effet, le présentateur va jusqu’à se déguiser en femme, pour se donner la réplique (voir à 3:33 min)… et il termine avec une petite chanson à la guitare !


————————————————————————————–
– Et enfin, cette petite vidéo. Un poil crétin… Mais ça a le mérite d’être vivant. Répétez après Pierre-Benoit : « Quand y’en a pour uuun, y’en a pour… deuuux ! »


————————————————————————————–

Alors, qu’en pensez-vous ? Ca vous inspire ? Au point d’aller assister à la réunion ?? 🙂

(Je serais curieuse de savoir quelles sont les vidéos que vous préférez. Votre avis pourra être utile à l’association. Allez, un petit commentaire !)

%d blogueurs aiment cette page :