Soirée de solidarité – suite et fin !

Le 10 mars dernier (oui *tousse*, ça remonte…) la Yuai avait organisé une soirée de solidarité pour soutenir les japonais de Sendai, dont la ville a été ravagée par le tremblement de terre et le tsunami du 10/03/2011. Je vous l’avais annoncé dans un précédent article. Voici à présent un petit flash-back pour vous montrer la réussite de cette soirée… !

Tout a commencé par un petit discours de la présidente. A l’aise, comme toujours, illuminant la salle par sa prestance et sa volonté de venir en aide aux japonais sinistrés, sublime dans son tee-shirt aux couleurs de l’association, Lucy a su émouvoir la salle…  (c’est bon Lucy, suis-je pardonnée pour mon retard ? ^^ 😉

S’en est suivie une vidéo destinée à nous rappeler l’état dans lequel se trouvait Sendai à la suite de la catastrophe du 10/03/11. Néanmoins, aussi tragiques soient ces images, la vidéo se terminait sur une note positive en nous montrant les progrès de reconstruction effectués depuis un an, ainsi qu’un bouquet de « merci, arigatou ! » provenant des habitants. Pendant et après ce film de 30 minutes, beaucoup dans l’assistance avaient la larme à l’œil. Peut-être à cause de connaissances laissées sur place… De mauvais souvenirs…

L’ambiance n’a ensuite cessée d’être tirée vers le haut, avec la prestation hilarante de Stéphane Ferrandez, conteur de Rakugo (histoires humoristiques japonaises).

Ses histoires de nouilles et de miroir magique ont séché les larmes pour laisser place aux éclats de rire.

Pour clôturer le tout, avant que l’assistance ne se jette comme une marée humaine d’affamés sur le buffet qui aurait fait honneur à Obelix, Une paire de chanteuse est montée sur scène.

Toutes deux font partie de la Yuai association, et nous ont interprété des mélodies japonaises. L’une au chant, l’autre à la guitare.

Ciel, un trou noir a du se former dans mon estomac ! Vite, jetons-nous sur le buffet salé… Ou  bien sucré ? Quel dilemme insurmontable…

 

Une fois la fringale générale passée, les stands activités commencèrent à attirer du monde.

Le stand origami, tenu par Junichi Ueno et son apprentie : j’ai nommé Kenza, la fabuleuse (en kimono en plus) qui s’occupait du challenge des grues.

Certes, il était censé y avoir 1000 grues à la fin de la soirée, pour porter chance et bonheur aux habitants de Sendai.

Au final, on est arrivé à presque 100. Ce qui est déjà pas mal, vous en conviendrez

.

 Le stand de caricatures, tenue par notre pro du pinceau (Diane), a également rencontré pas mal de succès. Mais rien d’étonnant, quand on observe le résultat de ses croquis.

Les stands de Shôgi et de Go ont non seulement trouvé leurs amateurs, mais n’ont également pas désempli de la soirée.

Le stand de prédictions (que je tenais), a distribué bon nombre de bénédictions… ainsi que son lot de malédictions, rapidement accrochées à l’arbre sacré pour conjurer le mauvais sort (Ayoube, Nicolas… Pardon… !!!)

 

Enfin, tous les lots du loto/bingo ont été distribués (il y en avait BEAUCOUP) et l’expo photos a été appréciée.

 

Conclusion de la soirée : un chèque de 1200 euros envoyé aux associations caritatives, et destiné à la reconstruction de la région de Tohoku ! Nous espérons pouvoir organiser à nouveau ce genre d’événements caritatifs, et vous tiendrons au courant sur ce blog si l’occasion se présentait à nouveau… !


%d blogueurs aiment cette page :