O-hanami à la française

23 degrés à l’ombre… Ni trop chaud, ni trop froid… A l’ombre des cerisiers en fleurs du Parc des Sceaux… Une soixantaine de membres de la Yuai, français et japonais… De la nourriture et de la boisson plus qu’il n’en faut : que demander de plus ?

Ce dimanche a eu lieu le premier pique-nique de l’année de la Yuai Association. Lieu des festivités : le Parc de Sceaux, choisi pour ses cerisiers en fleur à perte de vue. Les branches croulaient sous les bouquets d’un rose si tendre qu’on en mangerait.

L’idée était d’imiter la tradition japonaise du o-hanami, la fête de la contemplation des cerisiers en fleurs (hana = fleur, miru = regarder). Même si cette année les japonais n’ont pas vraiment le cœur à la fête et ont quelque peu boudé leurs cerisiers, ils la célèbrent normalement entre mars et mai, selon la période de floraison.

Ce mois-ci, une bonne moitié des 79 jardins publics de Tokyo ont annulé les festivités et d’autres problèmes se rajoutent tels que les perturbations persistantes dans les transports publics. Le gouverneur conservateur de Tokyo (Ishihara Shintaro) a même lancé récemment : « Le fait que les cerisiers fleurissent n’implique pas de devoir boire et jacasser« . Malgré tout, beaucoup de japonais ne l’ont pas écouté, et ont ramené onigiri et bières sous les cerisiers pour se remonter le moral après les catastrophes subies par le pays. Et on les comprend…

Mais revenons-en à notre pique-nique.
A 12h, le Parc de Sceaux était déjà pris d’assaut. Heureusement, des éclaireurs nous ont devancé pour réserver « deux cerisiers » à l’ombre salvatrice. Nous manquions en revanche de nappes pour s’asseoir… Si bien qu’au début, tout le monde restait debout, par politesse, n’osant s’avachir précipitamment sur l’une des nappes au risque de passer pour un gros goujat sans éducation… !

Puis, lorsque les participants s’autorisèrent enfin à s’asseoir, parfois sur l’herbe humide, une bonne quarantaine de sacs plastique, tupperware, sachets papier alu et compagnie surgirent du néant, sous la vue de toute une armée d’affamés. Leurs yeux épièrent les plats afin de sélectionner leur proie… Puis vint le temps du grand massacre : pas de pitié, leur instinct animal prit le relais et à grands renforts de fourchettes en plastique, ils s’abattirent sur leur cible.

Quand les provisions commencèrent à manquer, certains s’installèrent pour la sieste… D’autres se munirent d’une raquette pour une petite partie de badminton, et de pêche au filet dans les cerisiers, lorsque ce dernier s’y coinçait. Les amateurs de cartes à jouer ont lancé quelques parties… On pouvait même trouver des joueurs de go. Quelques guitares ont surgi, ainsi que des sortes de jumbe, plus tardivement. La boisson coulait à flot, et ça se voyait dans les yeux des buveurs…

Quelques groupes de filles partaient régulièrement, soit disant pour une petite balade champêtre (dont le but officiel était de se diriger vers les toilettes, situées à l’autre bout du parc). Certaines se sont même perdues sur le chemin ! Si si ! Mais je ne citerai pas de nom (he non, ce n’est pas moi cette fois. Mais c’est bien tenté).

A 18h, les premiers départs… Le soleil tapait encore. Qui aura droit aux coups de soleil ? Je ne sais pas à quelle heure le parc fut déserté. Je sais en revanche qu’à partir de maintenant, les piques-niques sous les cerisiers (ou ailleurs) vont s’enchaîner, quasiment chaque dimanche !

Tenez-vous au courant sur la page facebook de la Yuai : ICI
Les non-membres peuvent venir s’incruster, afin de voir s’ils sont tentés d’intégrer notre petit groupe franco-japonais !

Accès libre, à condition d’amener de quoi boire et grignoter.

Des cours de langue gratuits, ça vous dit ?


……………………………19h30, le frigo est vide……………………………
Pour ne plus penser à votre estomac, vous allumez la TV et tombez sur le journal de France 3. Des grèves SNCF… Un crash d’avion… Un séisme. Ecœuré, vous éteignez la TV. Vous passez un coup de fil à quelques amis. Aucun n’est dispo. Au comble du désespoir, vous vous effondrez sur le canapé…

……… Que faire ??

Mais enfin, ce n’est pourtant pas compliqué ! On enfile ses chaussures, un manteau, et hop : direction le Coccodrillo, un restaurant franco-italien dans le 2e arrondissement de Paris…

On pousse la porte, et… Que voit-on ? Un petit groupe installé près de l’entrée, regroupé autour de tables jonchées de cahiers, livres et stylos. Vous regardez en arrière en fronçant les sourcils… Si si, il s’agit bien d’un restaurant ! Non, ne faites pas demi tour ! En fait, vous vous trouvez au beau milieu d’un cours de japonais. Ou de français, destiné à un public japonais… Ca dépend des jours ! Soit vous apprenez, soit vous enseignez (ou aidez aux devoirs)

Allez quoi, prêtez-vous au jeu, et asseyez-vous au milieu de cette charmante compagnie. Ce n’est pas parce que le nom du resto ressemble à « crocodile » que les gens qui s’y trouvent ont la morsure facile.

Les cours de japonais (et de français) de la Yuai Association, c’est comme à l’école (avec un tableau, des livres, un professeur), mais sans le stress… ! L’ambiance intimiste et amicale, la possibilité de commander à boire ou à manger, tout contribue au bon déroulement de la soirée. Non, le prof (bénévole) ne vous grondera pas si vous avez mal prononcé un mot. Non, on ne vous mettra pas au coin si vous bavardez avec votre voisine de table.

Néanmoins, on est quand même là pour progresser ! L’échange linguistique, c’est pour après. Patience… Chaque chose en son temps. Car après l’effort… le réconfort, n’est-ce pas ? Une petite discussion interculturelle autour d’un cocktail fruité, ça ne se refuse pas.

« C‘est convivial, et original comme façon d’étudier. En plus, on progresse assez rapidement« , témoigne Amandine, lors d’un cours de japonais… « Ca fait à peu près 10 ans que j’apprends le français« , ajoute le japonais Takeshi, présent au même cours. « Je viens à la fois pour assister le professeur, pour discuter avec des français, et pour observer : j’aimerais ainsi acquérir de l’expérience par rapport à la façon d’enseigner le japonais« .

Ces cours sont gratuits, pour peu que vous vous inscriviez à la Yuai Association (25 euros à l’année pour les français, inscription gratuite pour les japonais), et que vous signaliez votre présence sur le forum : ICI, dans le topic correspondant au cours auquel vous souhaitez assister.

A noter que, pour ceux qui ne sont pas encore inscrits à l’association, il est tout à fait possible de venir un soir pour voir comment ça se passe, histoire de se faire une idée… Avant de se décider si, oui ou non, on veut poursuivre l’aventure !

Voici le détail des cours :

LIEU/場所 : Coccodrilloレストラン, 8 Rue de Hanovre – 75002 Paris
Station / 地下鉄駅 : opéra駅 か4 septembre駅

LUNDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (faux-débutant)
7時半から9時まで:日本語の授業 (初級)

– Pour les Japonais /日本人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de français en ateliers
7時半から9時まで:フランス語の演習

– Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 échange linguistique franco-japonais
ç時半から : 日仏言語交流
———————————————————–
MARDI SOIR

Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (débutant)
7時半から9時まで:日本語の授業 (初級)

Ensemble /一緒に
A partir de 19h30 échange linguistique franco-japonais
7時半から : 日仏言語交流
———————————————————–
MERCREDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : initiation à l’écriture japonaise (les kana )
7時半から9時まで:仮名のワークショップ

Pour les Japonais /日本人のために
De 19h30 à 21h00 : atelier de lecture et prononciation française
7時半から9時まで:フランス語の演習 (発音と読書)

Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
JEUDI SOIR

– Pour les Japonais /日本人のために
[b]De 19h30 à 21h00 : cours de français en ateliers
7時半から9時まで:フランス語の演習

Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 ; échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
VENDREDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (Niveau moyen)
7時半から9時まで:日本語の授業 (中級)

Ensemble /一緒に
A partir de 21H00 échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
SAMEDI APRES-MIDI

– Pour les Français /フランス人のために
De 13h à 14h30 : cours de japonais (débutant)
1時から2時半まで:日本語の授業 (初級)

Lieu/場所 : porte de st ouen ( adresse donnée par mail aux participants )

—————————————–

Dernière précision : il est également possible d’assister à des cours (de français ou de japonais) par skype, ou dans un café avec un prof bénévole, à la demande sur le forum.

Petite note pour tous ceux qui fréquentent déjà ces cours : des améliorations sont à l’étude ! Au programme : achat de nouveaux tableaux, ardoises, mise en place des tables avant l’arrivée des élèves, et d’un panneau d’indication dans la rue et dans le restaurant. Eh oui, on n’arrête pas le progrès.

Des avis ? Des questions ? Des remarques ? Un petit commentaire pour me faire plaisir ? (allez, soyez chic !) Vous savez où cliquer !

Un samedi après-midi, à Tokyo

Une petite pause avant le prochain billet, avec cette petite vidéo trouvée sur youtube.
Ce jeune « jongleur-danseur-hyptotiseur » se trouvait dans le parc Yoyogi à Harajuku, un samedi après-midi… et semblait avoir beaucoup de succès ! Son nom ? Okotanpe. Enjoy !

Pour ceux que ça intéresse, voici sa page youtube, avec d’autres vidéos de ses représentations : http://www.youtube.com/user/okotanpe

Et pour finir, sa page web, avec plein de vidéos également, et des photos (tout en japonais ! Evidemment) : http://okotanpe.com

Donnez vos impressions !

%d blogueurs aiment cette page :