Halloween pātī !

Désormais habitué aux cours de japonais de la Yuai, qui égaie vos soirées autrefois fades et insipides, vous vous rendez à nouveau dans ce restaurant du second arrondissement de Paris. Comment s’appelle t-il, déjà ? Cocoquoi ? Ah oui. Coccodrillo. Quelle idée, aussi, un nom pareil…

Tout guilleret, vous poussez la porte, sans vous méfier… Vous vous apprêtez à saluer vos comparses, mais la scène qui se déroule devant vos yeux noient les mots dans votre gorge. Têtes de morts, citrouilles, toiles d’araignées, vampires et squelettes… Mais… Serait-ce halloween ? Non, halloween, c’était il y a deux semaines. Aujourd’hui, nous sommes le 12 novembre au soir.

C’est bien joli tout ça, mais… et votre cours de japonais, alors ! Dire que vous aviez révisé exprès juste avant de venir ! Ebahi, la bouche grande ouverte comme un poisson hors de l’eau, vous ne savez pas quoi dire.

Soudain, Michaël Jackson envahit le restaurant de sa voix suraiguë… Et vous sentez deux mains saisir vos épaules. Vous frémissez d’horreur : c’est un vampire qui vous entraîne au fond de la pièce, et vous cloue sur une chaise.

Les yeux exorbités par l’étonnement, vous le voyez fouiller dans ses poches, et en sortir… quoi ? Effrayé, vous essayez de vous échapper… Mais le vampire ne vous lâche pas. Il brandit ses armes, du maquillage pour enfants, en bâtonnets. Vous avez beau protester, il vous en barbouille le visage.

Vous voilà l’un d’entre eux. Trop tard pour prendre la poudre d’escampette… Obligé de vous mêler à cette étrange assemblée, qui fête halloween le 12 novembre (non mais quelle idée…), vous en profitez pour engager la conversation avec un tigre du Bengale bien sympathique.

Une jeune disco-woman vous demande ce que vous désirez manger. Vous l’observez attentivement. Mais oui ! C’est la présidente, Lucy ! Avec ces cheveux rouge fluo… Aucun doute, c’est bien elle. Vous vous apprêtez à lui dire, tout triomphant, que vous l’avez démasquée… Mais trop tard, la voici repartie en cuisine, avec son menu.

Tant pis… Vous prenez place à table. Un dieu égyptien siège à votre droite, un zombie japonais à votre gauche. Plus loin, d’étranges demoiselles d’outre tombe s’amusent à coller des tatouages malabar sur leurs poignets. Le serveur apporte votre salade de noix et votre pichet de vin en se trémoussant.

La musique est entraînante. La piste de danse improvisée est soudain envahie par une foule de morts-vivants. Ca bouge dans tous les sens, ça digère ses pâtes et ses frites… Ca chauffe l’ambiance ! Les rires fusent… ! Le ton monte ! Le vin vous tourne la tête ! Etourdi, vous rejoignez la piste et vous laissez entraîner par le rythme endiablé… Autour de vous, des monstres aux yeux bridés et en amande… Des larmes de sang, des crocs, des crânes, des cicatrices…

Ca tourne… Vous vous asseyez. Mais quelle heure est-il ?? Kami-sama, déjà !! Il vous faut partir. Il reste un peu de vin. Tant pis… Votre voisin vampire se chargera de finir le pichet. Et tant pis pour le cours de japonais !

On vous regarde bizarre dans la rue. Normal, vous avez oublié d’enlever votre maquillage.

Des cours de langue gratuits, ça vous dit ?


……………………………19h30, le frigo est vide……………………………
Pour ne plus penser à votre estomac, vous allumez la TV et tombez sur le journal de France 3. Des grèves SNCF… Un crash d’avion… Un séisme. Ecœuré, vous éteignez la TV. Vous passez un coup de fil à quelques amis. Aucun n’est dispo. Au comble du désespoir, vous vous effondrez sur le canapé…

……… Que faire ??

Mais enfin, ce n’est pourtant pas compliqué ! On enfile ses chaussures, un manteau, et hop : direction le Coccodrillo, un restaurant franco-italien dans le 2e arrondissement de Paris…

On pousse la porte, et… Que voit-on ? Un petit groupe installé près de l’entrée, regroupé autour de tables jonchées de cahiers, livres et stylos. Vous regardez en arrière en fronçant les sourcils… Si si, il s’agit bien d’un restaurant ! Non, ne faites pas demi tour ! En fait, vous vous trouvez au beau milieu d’un cours de japonais. Ou de français, destiné à un public japonais… Ca dépend des jours ! Soit vous apprenez, soit vous enseignez (ou aidez aux devoirs)

Allez quoi, prêtez-vous au jeu, et asseyez-vous au milieu de cette charmante compagnie. Ce n’est pas parce que le nom du resto ressemble à « crocodile » que les gens qui s’y trouvent ont la morsure facile.

Les cours de japonais (et de français) de la Yuai Association, c’est comme à l’école (avec un tableau, des livres, un professeur), mais sans le stress… ! L’ambiance intimiste et amicale, la possibilité de commander à boire ou à manger, tout contribue au bon déroulement de la soirée. Non, le prof (bénévole) ne vous grondera pas si vous avez mal prononcé un mot. Non, on ne vous mettra pas au coin si vous bavardez avec votre voisine de table.

Néanmoins, on est quand même là pour progresser ! L’échange linguistique, c’est pour après. Patience… Chaque chose en son temps. Car après l’effort… le réconfort, n’est-ce pas ? Une petite discussion interculturelle autour d’un cocktail fruité, ça ne se refuse pas.

« C‘est convivial, et original comme façon d’étudier. En plus, on progresse assez rapidement« , témoigne Amandine, lors d’un cours de japonais… « Ca fait à peu près 10 ans que j’apprends le français« , ajoute le japonais Takeshi, présent au même cours. « Je viens à la fois pour assister le professeur, pour discuter avec des français, et pour observer : j’aimerais ainsi acquérir de l’expérience par rapport à la façon d’enseigner le japonais« .

Ces cours sont gratuits, pour peu que vous vous inscriviez à la Yuai Association (25 euros à l’année pour les français, inscription gratuite pour les japonais), et que vous signaliez votre présence sur le forum : ICI, dans le topic correspondant au cours auquel vous souhaitez assister.

A noter que, pour ceux qui ne sont pas encore inscrits à l’association, il est tout à fait possible de venir un soir pour voir comment ça se passe, histoire de se faire une idée… Avant de se décider si, oui ou non, on veut poursuivre l’aventure !

Voici le détail des cours :

LIEU/場所 : Coccodrilloレストラン, 8 Rue de Hanovre – 75002 Paris
Station / 地下鉄駅 : opéra駅 か4 septembre駅

LUNDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (faux-débutant)
7時半から9時まで:日本語の授業 (初級)

– Pour les Japonais /日本人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de français en ateliers
7時半から9時まで:フランス語の演習

– Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 échange linguistique franco-japonais
ç時半から : 日仏言語交流
———————————————————–
MARDI SOIR

Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (débutant)
7時半から9時まで:日本語の授業 (初級)

Ensemble /一緒に
A partir de 19h30 échange linguistique franco-japonais
7時半から : 日仏言語交流
———————————————————–
MERCREDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : initiation à l’écriture japonaise (les kana )
7時半から9時まで:仮名のワークショップ

Pour les Japonais /日本人のために
De 19h30 à 21h00 : atelier de lecture et prononciation française
7時半から9時まで:フランス語の演習 (発音と読書)

Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
JEUDI SOIR

– Pour les Japonais /日本人のために
[b]De 19h30 à 21h00 : cours de français en ateliers
7時半から9時まで:フランス語の演習

Ensemble /一緒に
A partir de 21h00 ; échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
VENDREDI SOIR

– Pour les Français /フランス人のために
De 19h30 à 21h00 : cours de japonais (Niveau moyen)
7時半から9時まで:日本語の授業 (中級)

Ensemble /一緒に
A partir de 21H00 échange linguistique franco-japonais
9時から : 日仏言語交流
———————————————————–
SAMEDI APRES-MIDI

– Pour les Français /フランス人のために
De 13h à 14h30 : cours de japonais (débutant)
1時から2時半まで:日本語の授業 (初級)

Lieu/場所 : porte de st ouen ( adresse donnée par mail aux participants )

—————————————–

Dernière précision : il est également possible d’assister à des cours (de français ou de japonais) par skype, ou dans un café avec un prof bénévole, à la demande sur le forum.

Petite note pour tous ceux qui fréquentent déjà ces cours : des améliorations sont à l’étude ! Au programme : achat de nouveaux tableaux, ardoises, mise en place des tables avant l’arrivée des élèves, et d’un panneau d’indication dans la rue et dans le restaurant. Eh oui, on n’arrête pas le progrès.

Des avis ? Des questions ? Des remarques ? Un petit commentaire pour me faire plaisir ? (allez, soyez chic !) Vous savez où cliquer !

%d blogueurs aiment cette page :