Soirée de solidarité – Enjoy and help !


Il y a 1 an… Tout juste 1 an… La terre se mit à trembler au large de Sendai, Japon. La mer en furie lâcha ses vagues meurtrières, qui s’élevèrent parfois jusqu’à 30 mètres de haut et parcoururent jusqu’à 10 km à l’intérieur des terres. 600 km de côtes ravagées… De nombreuses villes détruites. Sans compter la catastrophe nucléaire qu’entraîna le séisme.

N’oublions pas ! Jamais ! C’est le moment de tendre la main : la Yuai propose une soirée solidarité afin de récolter des dons. Elle se déroulera ce samedi 10 mars, à partir de 19h30, jusqu’à 23h30. Le lieu : l’AGECA, 177 rue de Charonne 75011 Paris (métro 2, Alexandre Dumas)

La région du Japon la plus frappée, celle de Tohoku, a toujours besoin d’aide pour reconstruire les habitations. Beaucoup de personnes, ayant perdu leurs biens et leur travail dans la catastrophe, ont besoin de soutien et de ressources pour retrouver une vie normale.

Pour répondre à leur SOS, la Yuai désire rassembler des fonds, mais aussi des messages d’encouragements, qu’elle enverra à Tohoku (via une ONG japonaise) pour aider les habitants à redresser la tête et à croire en l’avenir !

Prouvons-leur qu’ils ne sont pas seuls. Montrons-leur qu’on pense à eux.

————————————————————–

En plus, cette soirée s’annonce fort agréable et riche en émotions. Pour les gourmands, un buffet franco-japonais sera à disposition, à volonté : plats français, japonais, crêpes, pâtisseries…

Sur la scène, plusieurs animations sont prévues :

Un spectacle de l’excellent Stéphane Ferrandez, conteur de Rakugo (histoires humoristiques japonaises), lauréat 2009 de la Villa Kujoyama.

Un concert assuré par les musiciens de la Yuai Association.

– Une vidéo sur la région de Tohoku, et les progrès de reconstruction réalisés depuis 1 an.

Autour de la scène, plusieurs petits stands vous attendent, animés par des bénévoles (très sympathiques !) de la Yuai Association :

Un stand d’origami, tenu par notre professeur Junichi Ueno, artiste dans son domaine. Il animera des ateliers d’initiations toute la soirée, pour apprendre aux intéressés la magie du pliage… Certaines réalisations pourront être envoyées à l’ambassade du Japon en guise de message de soutien.

Son assistante, j’ai nommé Kenza, s’occupera du « Grand défi de la grue » : l’objectif ? Créer 1000 grues pour envoyer à Tohoku. Au Japon, Donner 1000 grues à quelqu’un l’aide à guérir ou lui porte chance. Des cadeaux attendent les plus zélés d’entre vous !

– Une artiste de la Yuai, Diane, occupera un stand de Caricature.
Envie de vous faire tirer le portrait ?
.
.

– Je tiendrai moi-même un stand « prédictions et arbre à souhaits ». Dans le premier cas, il s’agit d’agiter une boite contenant quelques bâtons, chacun correspondant à une prédiction de votre avenir. Dans le deuxième cas, vous écrivez vous-même un souhait personnel sur un papier, que vous accrochez à l’arbre à souhait afin qu’il se réalise.

——————————————–

Un jeu de loto (ou bingo) sera organisé : nombreux lots à gagner !

– un livre d’or vous permettra d’adresser des messages d’encouragement aux japonais.
————————————————————–

Et plein d’autres choses encore, pour un tarif unique : 25 € (dont 8€ sera reversé à une ONG japonaise) à l’entrée, qui permet de profiter de tout, librement, à l’intérieur.
Si l’argent gagné se révèle supérieur aux dépenses liées à l’organisation de la soirée, le surplus sera envoyé à l’ONG, en même temps que les 8 € par ticket : la Yuai n’a pas l’intention de gagner de l’argent avec cet événement.

Page Facebook de l’événement : http://www.facebook.com/events/210655842359960/

Venez nombreux ! Pensez à eux !

Publicités

Vide-Grenier : besoin de bénévoles !

Vous souhaitez faire un geste pour le Japon ? Vous habitez près de Paris ? Ca tombe bien : la Yuai Association recherche des bénévoles pour ce week-end, afin d’aider le Centre Culturel Franco-Japonais qui organise un vide-grenier les samedi et dimanche 23 et 24 avril.

Ce Vide-Grenier a pour objectif de récolter des fonds qui seront transférés à la Croix Rouge Japonaise, par l’intermédiaire de l’Ambassade du Japon en France, afin d’aider les sinistrés du séisme au Japon. Il s’agira d’aider à vendre des objets. Ce Vide-Grenier aura lieu à l’Espace Hattori, Centre Culturel Franco-japonais, 8 passage Turquetil, 75011 Paris. Horaires : de 12h à 18h. Il est possible de ne venir que le samedi, ou que le dimanche.

Les personnes qui accepteraient de participer se verront recevoir un « tee-shirt Yuai » pour la journée, afin de vous identifier. Pour nous aider, veuillez envoyer un e-mail à cette adresse : infos@ccfj-paris.org ou bien téléphonez à ce numéro : 01.43.48.83.64. Le CCFJ n’a besoin que de 7 personnes, mais ça ne coûte rien de se proposer, évidemment.

Pour plus d’informations, voici la page facebook de l’événement (présente sur la page facebook de la yuai association) : http://www.facebook.com/event.php?eid=140283889378306&ref=mf

Merci d’avance pour votre aide !
Ci-dessous, la plaquette de l’événement :

Aider le Japon en musique

Les événements se multiplient pour venir en aide aux sinistrés du Japon, et notamment des albums de musique vendus en ligne, et des concerts solidaires. Si vous voulez aider nos amis du bout du monde, vous avez l’embarras du choix quant aux moyens.

Pour commencer, voici une nouvelle série d’albums à acheter en ligne, dont les bénéfices seront reversés à la Croix Rouge Japonaise. Il est possible de les écouter on-line avant de les acheter.

Voici le premier : SENDAI SELECTIONS

http://beatsforchange.bandcamp.com/album/sendai-selections-japan-fundraiser
Réalisé par un duo neerlandais/canadien appelé Stone Detective, cet album jazzy comprend une 20aine de titres aux rythmes exotiques.

Le deuxième : SNUFF TRAX FOR JAPAN

http://www.junodownload.com/products/1725372-02.htm
Réalisé par 40 artistes différents, cet album comprenant plus d’une 40aine de titres est plutôt axé «dance music». Encore une fois, 100 % des bénéfices seront reversés à la Croix Rouge japonaise pour aider à la reconstruction.

Le troisième : NIHON KIZUNA

http://www.nihonkizuna.com/buy/
Cette fois, c’est un album hip-hop electro, dont une partie des fonds sera reversée à la Croix rouge japonaise.
50 titres en tout !

Le quatrième : SONGS FOR JAPAN

http://www.virginmega.fr/musique/album/songs-for-japan-38-titres-au-profit-de-la-croix-rouge-japonaise-songs-for-japan-110798346,page1.htm
Cet album de 38 titres (dont «Imagine» de John Lennon, «Walk On» du groupe U2 ou encore «Born This Way» de Lady Gaga) est actuellement en tête des ventes sur iTunes dans 18 pays. Il est également conçu pour récolter des fonds en faveur des victimes du séisme.

Sans oublier celui que j’avais mentionné la dernière fois : THE SUN STILE RISES IN THE EAST

http://playforjapan.bandcamp.com/
Par The Broken Orchestra et Lady Paradox, cet album electro-rap compte 19 titres.
——————————————————————————

Autrement, nombreux sont les concerts de solidarité qui proposent d’entrer librement, sans tarif imposé, et de faire des dons qui seront redistribués ultérieurement à la Croix Rouge japonaise.

Ils sont tous répertoriés sur le site de l’ambassade du Japon, et il y en a dès ce soir, jeudi 31 mars :

http://www.fr.emb-japan.go.jp/culture/calendrier/paris.html

Voici les premiers en date, pour vous donner une idée de ce que c’est :


Aidez les japonais en musique !

Poésie du cœur, destination Japon

Dimanche dernier a eu lieu le concert de solidarité donné par Haruka. Jeune japonaise élève au conservatoire de Paris, elle souhaitait récolter des fonds pour les reverser aux victimes du séisme. La Yuai est venue l’écouter pour soutenir son action.

Deux heures d’enchantement, de frissons, de beauté à l’état pure. Quand on lit sur le programme que Haruka a commencé le violon à 3 ans, personne n’est vraiment surpris : ça s’entend.

Le jeune homme qui l’accompagne au piano, Jean-Michel Kim, est lui aussi né au Japon, et partage la peine de Haruka pour les victimes du récent séisme. Tous deux jouent pour leur peuple, ils y mettent toute leur âme. Et là aussi, ça s’entend.

Les deux musiciens ont réussi à rassembler assez de monde pour remplir la salle de la Maison Verte, bâtiment habituellement dédié au culte évangélique (bon, à part les 4 places devant, c’est vrai… A noter que la photo a été prise avant le spectacle). Beaucoup de japonais dans l’assemblée, jeunes et moins jeunes. Beaucoup de membres de la Yuai également, dont Haruka fait partie !

La plupart des morceaux choisis exprimaient clairement de la douleur. Une douleur sourde. Le violon agité semblait reproduire l’image de la vague de dix mètres s’abattant sur les côtes du Japon, ravageant tout sur son passage… Le piano insistant nous renvoyait l’image de toutes les victimes bouche-bées de stupeur.

Puis le violon se fait plaintif. Retour au calme… Tout est à terre… Les maisons, les immeubles, les gens… Mais ce n’est pas fini. D’un grand coup d’archet, la terre se remet à trembler et les notes précipitées du piano font penser au bruit de course des gens qui s’enfuient.

Tout en écoutant, les images vues aux informations du soir défilaient devant nos yeux. Nos muscles se crispaient involontairement, avant de se détendre lorsque les éléments s’apaisaient enfin. Du grand spectacle, les images étaient inutiles : elles étaient déjà gravées dans nos têtes.

Bravo à Haruka pour ce concert. En remerciement, elle est rentrée les bras chargés d’énormes bouquets de fleurs ! Et une tonne (au moins) d’applaudissements. Un sourire sur son visage, normal : grâce à elle et son accompagnateur, 1300 euros ont pu être rassemblés (seulement constitués de dons, car l’entrée était libre) et pourront partir au Japon pour aider les sinistrés de son pays.

Son initiative est à saluer, quand on sait que le Journal le Monde vient d’annoncer qu’une semaine après le séisme, les diverses ONG n’ont récolté que très peu de dons par rapport à ce qu’ils avaient reçu pour Haïti (un tiers environ).

Contrairement à ce qu’explique l’article, je ne pense pas que ça puisse s’expliquer par le fait que le Japon est « un pays riche », mais plutôt par ce qu’on peut observer aujourd’hui à Haïti : où sont passés ces dons ? Rien n’a été reconstruit.
Il est vrai que ça peut refroidir, néanmoins pour l’instant, donner est notre seul moyen de les aider, et ils en ont vraiment besoin à l’heure actuelle.

————————————————————————–

Pour en revenir aux initiatives prises par la Yuai, la réunion a bien été tenue, et divers projets sont en cours de réalisation.
Hier au soir, (en partenariat avec une autre association) des dizaines de messages de soutien ont été rédigés en Japonais, et seront envoyés à Sendaï, une des villes les plus touchées par les récentes catastrophes.

Si vous souhaitez également aider les japonais, n’oubliez pas notre Exposition/Vente (photos, peintures), évoquée dans l’article précédent. Ca se passe jeudi 31 mars, à 19h !

Nombreuses animations prévues en plus de l’exposition :
un apéritif dinatoire animé par un duo de DJ electro,
une vente de vêtements de créateurs,
un atelier d’origami,
des spectacles d’humoristes…

Jeudi 31 mars, 19h- 22h
Le Paname • Art Café
14 rue de la Fontaine Au Roi 75011
Paris, France


Venez nombreux, pensez à eux…

—————–

Initiatives de soutien aux Japonais

Puisqu’il est inutile de songer à partir au Japon pour prêter main forte (voir article), et que les propositions d’hébergements sont pour l’instant inutiles (voir article), voici quelques gestes que vous pouvez faire pour aider. Si vous reculez devant un don, peut-être que ces quelques idées vous siéront davantage ?

Concernant les dons de vêtements et de nourriture, je me suis renseignée : les associations/organismes humanitaires, quand on leur pose la question, répondent qu’il faut vraiment privilégier les versements d’argent car la nourriture et les vêtements sont trop difficiles à acheminer sur place.

———————————————————————–
CONCERT DE SOLIDARITE

Haruka, une japonaise membre de notre association, est élève au Conservatoire de Paris. Elle organise ce dimanche un concert de charité. Elle sera au violon, et sera accompagnée de Jean-Michel Kim, pianiste.
Ils interpréteront ELGAR POLDONI-KREISLER, LISZT, YSAYE, GRIEG & WIENIAWSKI

L’entrée est libre, ainsi que la participation financière. Ce concert est dédié aux victimes du séisme au Japon. Une collecte sera faite à cette occasion.

Détails techniques :
Dimanche 20 Mars à 16h30
à la Maison Verte
127-129 rue Marcadet – Paris 18ème
Métro : Jules Joffrin – Bus 31, 60 et 80 : Mairie du 18ème

Plus de renseignements ici : PAGE FACEBOOK DE L’EVENEMENT

——————————————————————–
EXPOSITION/VENTE

Jeudi 31 mars, à partir de 19h, sera organisé en partenariat avec la Yuai association une exposition vente de photographies, peintures et vêtements de créateurs. Les bénéfices iront à la Yuai Association : nous reverserons cet argent à des organisations internationales et à des particuliers (japonais) pour la reconstruction de maisons et l’évacuation de familles menacées.

Au programme, en plus de l’exposition :
– un apéritif dinatoire animé par un duo de DJ electro,
– une vente de vêtements de chez Dentelles et Macarons,
– un atelier d’origami,
– mais aussi des spectacles d’humoristes….

Pour plus d’informations : PAGE FACEBOOK DE L’EVENEMENT

Des T shirts Solidarité Japon seront en vente dès la semaine prochaine (japon@panamerepublique.com).

Détails pratiques :

Jeudi 31 mars, 19h- 22h
Le Paname • Art Café
14 rue de la Fontaine Au Roi 75011
Paris, France

——————————————————————–
ACHAT ALBUM MP3

Un site où on peut acheter un Album en MP3 « The Sun Still Rises In The East » réalisé par différents artistes. Le montant sera reversé à 100% à la Croix Rouge UK pour le Tsunami. Une personne achetant régulièrement des albums sur ce site m’a confirmé m’a assuré qu’il s’agissait d’un site sérieux. Aucune appréhension à avoir


http://playforjapan.bandcamp.com/

——————————————————————–
ACHAT/CONFECTION ORIGAMI

L’Espace Japon organise l’opération « ORIGAMI POUR SENDAÏ ».

Il y a plusieurs façons d’y participer :
Soit en « achetant » un Origami (1€ minimum) : une urne de la Croix Rouge est en place à Espace Japon.
Soit en rejoignant l’équipe de pliage : dans ce cas faites vous connaître ! Ils ont besoin de plieurs ! Et peuvent former les néophytes

Plus d’infos : http://www.espacejapon.com/expo/evenements/506.html

Détails pratiques :
12 rue de Nancy 75010 Paris France
Métro : République, Jacques Bonsergent, Gare de l’Est, Château d’Eau
* tel : +33 (0)1 47 00 77 47

——————————————————————–
LE PROJET TSUNAMI

Je connais personnellement un des initiateurs de ce projet, que j’ai interviewé à Tokyo dans le cadre d’un reportage : le scénariste Jean-David Morvan. Je tiens donc absolument à parler de cette initiative.

Il s’agit d’ acheter des dessins originaux mis aux enchères, réalisés en réaction au séisme. Les bénéfices seront reversés à l’association Give2Asia.

Ca se passe ici : http://tsunami.cfsl.net/?page_id=19

Auteurs/dessinateurs peuvent également participer. Quelques exemples de dessins mis aux enchères :

——————————————————————–
CAHIER DE CONDOLEANCES

L’Ambassade du Japon en France met à disposition d’un cahier de condoléances pour les victimes du Séisme de la côte Pacifique du Tohoku.

– Date : du 16 au 23 mars 2011 (y compris le week-end)
– Heures d’ouverture : 9h30 – 17h00
– Lieu : Ambassade du Japon en France (7 Avenue Hoche 75008 Paris)

Plus d’infos : http://www.fr.emb-japan.go.jp/actualite/2011/seisme_cahier_doleances.html

——————————————————————–
DONS FINANCIERS

Un site pour faire des dons, pour ceux qui ont peur de passer par des intermédiaires : http://www.nihonjinkai.net/ (l’association des ressortissants japonais en France)

Egalement : http://www.fondationdefrance.org/

Ou directement à l’ambassade du Japon OU à la croix rouge japonaise directement, ici : http://www.fr.emb-japan.go.jp/actualite/2011/communique_seisme_16_3_2011.html

——————————————————————–
BLOG DE SOUTIEN

Enfin, je tenais à faire la publicité de ce blog, créé par Takeshi, un membre japonais de notre association :

http://seismejp.exblog.jp/

 » Après le séisme au nord-est du Japon, des mobilisations de solidarité apparaissent parmi les habitants japonais ou français vivant en région parisienne. Ce blog est créé d’urgence pour vous informer des événements, etc.
——————————————————————–

C’est tout pour aujourd’hui. Si je trouve d’autres initiatives, vous en serez informés. Et si de votre côté, vous entendez parler de quelque chose, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je relaie l’information.

Merci ! Et merci pour eux.

Ouvrez votre porte aux japonais

Bonjour,

ARTICLE SUPPRIME, car nous avons reçu un message de l’ambassade, qui nous a dit être saturée d’e-mails de personnes proposant d’héberger des japonais alors QU’IL N’Y A PAS DE DEMANDE du côté des japonais.

Nous prévoyons quand même à la Yuai de recenser les personnes qui se sont proposées sur ce blog pour héberger des japonais, afin d’avoir une liste établie au cas où des japonais nous contactent. (Notre association compte parmi ses membres un certain nombre de japonais résidant plus ou moins temporairement en France)

Nous allons recevoir sous peu un mail de l’ambassade pour préciser quelles contributions (plutôt financières) nous pouvons apporter. Contributions qui seront plus utiles au Japon que des propositions d’hébergement, alors que les japonais ne comptent pas quitter leur pays.

Toutes nos excuses. Dès qu’il y a du nouveau par rapport à des projets destinés à venir en aide aux japonais, je l’annoncerai sur ce blog.

Bénévolat : partir aider le Japon ?

Je ne reviendrai pas sur les événements de ces derniers jours : tout le monde les connaît, rabâcher toutes ces mauvaises nouvelles ne servira à rien, les sites d’actualité le font très bien. Je voudrais parler aujourd’hui de la volonté de nombreux français de venir en aide au peuple japonais.

« Partir aider le japon », « partir japon bénévole », « aider le japon bénévolat », « volontariat aide japon », « donner de l’aide au japon bénévole », « partir bénévolement au japon », « partir gratuitement en aide au japon » :
voici quelques exemples des mots clefs tapés sur google, ayant aboutis sur ce blog la seule matinée du dimanche, à l’heure où j’écris cet article.

Et pareil pour samedi : « partir aider au japon », « aide bénévole au japon », « association qui aide le japon », « aide bénévole pour le japon », « comment aider les japonais bénévolement », « bénévolat japon », « organisme d’aide pour le japon », « aider le japon volontariat », « association aide au japon », etc etc etc etc etc etc…

C’est dingue ! Tellement dingue que j’ai voulu consacrer un billet à ce sujet (dès aujourd’hui, sans attendre lundi, journée habituelle de mise en ligne). Cet article sera aussi pour moi un moyen d’exprimer mon soutien aux Japonais. Je voudrais qu’ils sachent que le monde entier pense à eux et cherche à leur tendre la main. Pas seulement les gouvernements, mais aussi les gens comme vous et moi. La preuve avec toutes ces recherches google, effectuées par des personnes désirant se rendre utiles.

Aux dernières nouvelles et d’après l’ambassade du Japon, le bilan est de 10 000 morts… Et les prochains jours seront critiques, car personne ne connaît encore les conséquences de ce fameux relâchement de gaz radioactif… La situation est à l’urgence, rien ne s’est vraiment calmé, et l’on est toujours à la recherche de personnes portées disparues, dont des ressortissants français.

Si je reviens sur cette situation, c’est parce qu’il s’agit des raisons qui font que pour l’instant (à moins d’avoir une formation de sapeurs pompiers, de médecine d’urgence, de logistique, etc) nous ne pouvons rien faire. Pour le moment, afin d’être la plus organisée et la plus efficace possible, la communauté japonaise a surtout besoin de professionnels expérimentés, habitués à ce genre d’interventions.

Beaucoup de personnes se disent : « mais pourquoi je ne pourrais pas les aider, moi aussi ? Je suis aussi bon qu’un professionnel ! Et puis dans une telle situation, de l’aide, ça ne se refuse pas ! » J’ai lu 10 fois, 15 fois, 30 fois, ce genre de commentaires sur les forums consacrés au séisme. Aussi, je suis désolée de devoir dire ici à tous ces gens que si nous partions là-bas en renfort, nous ne ferions que faire perdre leur temps aux équipes de secours, qui ont déjà assez à faire pour devoir en plus nous surveiller et nous expliquer quoi faire.

Il est souvent arrivé que des bénévoles sans qualification particulière viennent prêter main forte aux équipes de secours transférées sur place… Et très souvent, cela s’est soldé par un certain nombre de catastrophes à cause de leur manque d’expérience. Ainsi, malgré toute notre bonne volonté, laissons les pros faire leur travail plutôt que d’aller leur mettre des bâtons dans les roues.

Je peux citer cette réaction d’un membre de la Croix rouge, qui résumera plus clairement la situation : « Je suis de la croix rouge depuis 10 ans, et je confirme que sans aucune formation, vous ne serez pas utiles. Après une catastrophe, il y a la phase dite d’urgence, qui consiste à soigner les blessés, réduire ou supprimer les dangers persistants, et cela, seuls des gens formés et entraînés peuvent le faire.

 » Vient aussi le problème de la langue, car il faut être capable de travailler avec du personnel autochtone et venant de tous les pays du monde. En plus, dans ce genre de situations d’urgence, le temps est compté, il faut être efficace toute de suite. Les bons sentiments ne sont pas suffisants : la réalité du terrain est toute autre. Nous ne sommes pas dans un film, où tout se passera bien juste parce qu’on le veut. »

Ensuite, j’ajouterai que si vous patientez quelques temps, jusqu’à ce que la période d’urgence soit terminée, il sera alors possible aux personnes « non qualifiées » de rendre service, à condition d’être supervisées par des professionnels (locaux ou provenant de structures d’aide internationale). Exemple avec ce jeune français (cliquer sur le lien) qui est parti prêter main forte à Tohoku, quelques mois après la catastrophe.

Pour finir, rassurez-vous : la communauté internationale ne s’est pas tourné les pouces ces derniers jours : « 68 équipes internationales de recherche et sauvetage de plus de quarante-cinq pays surveillent la situation et sont prêtes à aider le Japon s’il le demande. » Les dirigeants des 27 pays de l’Unions Européenne en font partie. Et le gouvernement français a affirmé que « la solidarité de la France est acquise » aux Japonais.

Pour vous dire, même Lady Gaga (entre autres stars) a souhaité apporter son soutien au peuple japonais ! A travers le lancement d’un « bracelet de soutien », destiné à récolter des fonds pour les victimes du violent séisme nippon, elle espère mobiliser les bonnes volontés. Ainsi, ma foi, si vous êtes frustrés de ne pouvoir partir au Japon pour prêter main forte, vous pouvez toujours acquérir l’un de ces fameux bracelets sur le site de la star : http://www.ladygaga.com/news/ C’est mieux que rien, après tout.

Je viens aussi d’apprendre que le Secours Populaire Français propose de faire des dons pour aider les japonais, via leur site internet : http://www.secourspopulaire.fr/actualite.0.html?&cHash=debda3278d&id_actu=4855.

Vous pouvez aussi faire des dons à la CROIX ROUGE (qui les reversera à la Croix rouge japonaise, très active actuellement au Japon) : ICI

Sinon, vous pouvez laisser aussi un petit commentaire de soutien sous cet article, qui sera lu par les japonais de notre association parcourant régulièrement ce blog (ils savent parler et lire le français). Au lieu d’un bracelet froid autour de votre poignet, ça aura au moins le mérite de réchauffer quelques cœurs.

Une dernière pensée solidaire à tous mes amis japonais, en espérant que tous leurs proches soient indemnes.

%d blogueurs aiment cette page :