Halloween pātī !

Désormais habitué aux cours de japonais de la Yuai, qui égaie vos soirées autrefois fades et insipides, vous vous rendez à nouveau dans ce restaurant du second arrondissement de Paris. Comment s’appelle t-il, déjà ? Cocoquoi ? Ah oui. Coccodrillo. Quelle idée, aussi, un nom pareil…

Tout guilleret, vous poussez la porte, sans vous méfier… Vous vous apprêtez à saluer vos comparses, mais la scène qui se déroule devant vos yeux noient les mots dans votre gorge. Têtes de morts, citrouilles, toiles d’araignées, vampires et squelettes… Mais… Serait-ce halloween ? Non, halloween, c’était il y a deux semaines. Aujourd’hui, nous sommes le 12 novembre au soir.

C’est bien joli tout ça, mais… et votre cours de japonais, alors ! Dire que vous aviez révisé exprès juste avant de venir ! Ebahi, la bouche grande ouverte comme un poisson hors de l’eau, vous ne savez pas quoi dire.

Soudain, Michaël Jackson envahit le restaurant de sa voix suraiguë… Et vous sentez deux mains saisir vos épaules. Vous frémissez d’horreur : c’est un vampire qui vous entraîne au fond de la pièce, et vous cloue sur une chaise.

Les yeux exorbités par l’étonnement, vous le voyez fouiller dans ses poches, et en sortir… quoi ? Effrayé, vous essayez de vous échapper… Mais le vampire ne vous lâche pas. Il brandit ses armes, du maquillage pour enfants, en bâtonnets. Vous avez beau protester, il vous en barbouille le visage.

Vous voilà l’un d’entre eux. Trop tard pour prendre la poudre d’escampette… Obligé de vous mêler à cette étrange assemblée, qui fête halloween le 12 novembre (non mais quelle idée…), vous en profitez pour engager la conversation avec un tigre du Bengale bien sympathique.

Une jeune disco-woman vous demande ce que vous désirez manger. Vous l’observez attentivement. Mais oui ! C’est la présidente, Lucy ! Avec ces cheveux rouge fluo… Aucun doute, c’est bien elle. Vous vous apprêtez à lui dire, tout triomphant, que vous l’avez démasquée… Mais trop tard, la voici repartie en cuisine, avec son menu.

Tant pis… Vous prenez place à table. Un dieu égyptien siège à votre droite, un zombie japonais à votre gauche. Plus loin, d’étranges demoiselles d’outre tombe s’amusent à coller des tatouages malabar sur leurs poignets. Le serveur apporte votre salade de noix et votre pichet de vin en se trémoussant.

La musique est entraînante. La piste de danse improvisée est soudain envahie par une foule de morts-vivants. Ca bouge dans tous les sens, ça digère ses pâtes et ses frites… Ca chauffe l’ambiance ! Les rires fusent… ! Le ton monte ! Le vin vous tourne la tête ! Etourdi, vous rejoignez la piste et vous laissez entraîner par le rythme endiablé… Autour de vous, des monstres aux yeux bridés et en amande… Des larmes de sang, des crocs, des crânes, des cicatrices…

Ca tourne… Vous vous asseyez. Mais quelle heure est-il ?? Kami-sama, déjà !! Il vous faut partir. Il reste un peu de vin. Tant pis… Votre voisin vampire se chargera de finir le pichet. Et tant pis pour le cours de japonais !

On vous regarde bizarre dans la rue. Normal, vous avez oublié d’enlever votre maquillage.

Publicités

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. eltrium
    Déc 04, 2010 @ 00:08:46

    Merci pour ce sympathique compte-rendu.

    Réponse

    • Chokoreeto
      Déc 04, 2010 @ 09:39:09

      Et remercie de ma part « ze correcteur d’orthographe », même si je n’ai pas jugé utile de garder ses conseils en commentaire.

      Les vilaines (et honteuses) fautes sont maintenant corrigées !

      Réponse

      • eltrium
        Déc 04, 2010 @ 20:11:32

        Bon ben je me transmets les remerciements : merci moi ! (Je ne me remercierai jamais assez) 🙂

  2. lucy
    Nov 24, 2010 @ 12:44:25

    hahahaha

    j’en parle toujours en disant crocodillo, et personne ne m’a jamais rien dit…

    Honte sur moi…

    Réponse

  3. kenzouchka
    Nov 22, 2010 @ 22:53:08

    mdr, si je ne t’avais pas vue à la soirée, j’aurais pu croire en lisant ton post que c’était l’enfer sur Terre ! niark niark

    J’ai bien rigolé quand tu as évoqué les tatouages malabar. Faut dire qu’avec tous les essais que j’ai fait, il y avait de quoi s’énerver, à croire que ma peau n’était pas adaptée… Je me suis quand même retrouvée avec une fée décapitée sur l’avant-bras après plusieurs tentatives, lol

    kenza

    Réponse

    • Chokoreeto
      Nov 23, 2010 @ 14:48:48

      Oui enfin… Je ne l’ai pas raconté avec mon propre point de vue !

      J’ai voulu reprendre le « héros » de l’article sur les cours de langue. Comme apparemment, c’est celui qui plait le plus, j’ai repris le « personnage » pour le propulser à la soirée d’halloween.

      C’est un peu comme si c’était un inconnu qui venait à l’improviste, à qui un lecteur ne connaissant pas l’association puisse s’identifier.

      (n’empêche que ça a mis 2 jours à partir ces fichus tatouages, même en frottant comme une folle… !)

      Réponse

  4. lucy
    Nov 22, 2010 @ 13:01:48

    C’est le crocodillo 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :